En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour notamment réaliser des statistiques de visites

French English German Italian Spanish

Taille des caractères

ultreia

Visite historique d’Arreau

Sources :

      Arreau, à la confluence des vallées d'Aure et du Louron et de leurs rivières respectives, compte environ 800 habitants. Le bourg s'est étendu autour du sanctuaire roman dédié à saint Exupère. Ce circuit fléché, au départ du Château des Nestes, va permettre de découvrir le riche patrimoine d'Arreau.

gps arreau

Histoire

 

"Capitale du Pays des Quatre Vallées", Arreau est situé à 703 mètres d'altitude dans un bassin glaciaire réputé.
Arreau ainsi que la vallée d'Aure devraient leur nom au peuple basque, Vascons de la montagne*, les Arevaci (Arevaces)**, refoulés d'Espagne par les Armées de Pompée vers 75 avant Jésus-Christ.

* : Vascons, les ancêtres des Gascons et des Basques.
** : Les Arvaques ou Arévaques (Arévacos en espagnol) étaient une tribu pré-romaine appartenant à la famille des celtibères, située entre le système ibérique et la vallée du Duero, contigu à l'ouest des Vaccéens, établi dans le centre de la péninsule Ibérique dans l'actuelle Espagne. Rome a formé avec les Arvaques des troupes auxiliaires pour son armée impériale.
Ils étaient établis à Numance, aux limites de l'Aragon et de la vieille Castille.

Le comté d'Aure a été fondé au Xe siècle puis rattaché successivement :
  - à la Maison d'Armagnac jusqu'au XVe siècle ;
  - à la Couronne de France au XVe siècle sous la forme d'un "Etat des Quatre Vallées" :
Avec le Magnoac, la Neste et la Barousse, la Vallée d'Aure formait le Pays des Quatre Vallées jusqu'à la Révolution Française ;
   - à partir de 1791, les Quatre Vallées sont rattachées administrativement à la nouvelle entité qu'est le département des Hautes-Pyrénées.

 

❶ Château des Nestes
dit autrefois Château Camou (inscrit à l’inventaire des Monuments Historiques)

    facade est              facade ouest
Facade est Facade ouest
  chateau    statue   
L'architecture du château rappelle dix siècles de l'histoire de la Vallée d'Aure. Bâti sur l'enceinte qui clôturait le nord du quartier de la Neste du Louron, il servait de protection au sanctuaire voisin dédié à saint Exupère. Cet édifice militaire et hospitalier faisait office de commanderie. L'aile nord en équerre sur un promontoire était en outre le siège d'une juridiction. Il prend le nom de Château de Camou ("terre d'eau") du fait de l'humidité" des lieux (XVII - XVIIIe siècle). Le moulin lui fut annexé au XVIIIe siècle.
Sa grande galerie sud est caractéristique de l'habitat Aurois.
La Tour Centrale surmontée d'un clocheton en bois (XIXe siècle) servit d'observatoire astronomique familial.
Le château a été réhabilité en 1989 dans le cadre des Grands Travaux du Président François Mitterrand.

❷ Arreau « ville d’eaux »

  arreau      
À Arreau, le confluent de la Neste du Louron (à gauche) et de la Neste d'Aure (à droite)

Située au confluent des Nestes d'Aure et du Louron, la commune d'Arreau a possédé de tout temps de nombreux ponts et passerelles.
Autrefois la Neste du Louron abritait sur ses rives une vingtaine de moulins à farine, à scie, à tan* et à foulon** aujourd'hui disparus.
* : poudre d'écorce de chêne utilisée dans le tannage végétal des peaux, en raison de sa forte teneur en tanin.
** : qui sert à fouler les étoffes
La Neste d'Aure, quant à elle, était flottable. Elle servit à la descente des radeaux constitués de troncs liés entre eux pour supporter des charges de marchandises.
Dans ces eaux, il est possible d'apercevoir des truites ainsi qu'un oiseau perché sur une pierre qui plonge et marche sous l'eau. Il s'agit du Cincle plongeur ou Merle d'eau (Cinclus cinclus), reconnaissable à son "habit noir" et son plastron blanc.
Le cincle plongeur utilise une technique de pêche unique : il plonge la tête la première dans l'eau jusqu'à s'immerger complètement dans l'eau, sous laquelle il marche sur le fond à contre-courant, en bombant le dos et écartant légèrement les ailes afin de ne pas remonter trop rapidement à la surface. Lorsque l'eau est plus profonde ou agitée, il étale sa queue tronquée et utilise ses ailes pour se propulser et résister davantage au courant.

Il trouve sa nourriture en retournant les pierres du lit avec son bec et en fouillant les algues et autres plantes subaquatiques. Il localise ses proies à la vue, ses yeux étant protégés par de minces replis de peau sous les paupières.
oiseau
https://www.youtube.com/watch?v=1DJJpTSt7T4

 

 ❸ Scie battante (XVIIIe siècle)

   Au XIXe siècle, Arreau comptait plus de 20 moulins dont une majorité de scieries. Sur les ruines de la scierie Calamun, la municipalité d’Arreau a déplacé, restauré et installé cette scie battante du XVIIIe S. qui provient de la scierie d’Héchettes, village situé en aval d’Arreau en bordure de la Neste d’Aure.                   
Les arbres étaient abattus puis transformer en grumes, qui étaient ensuite sciées pour être conditionnées en planches ou en poutres. Ce travail, pénible et dangereux, incombait aux scieurs de long. Plus tard, l’énergie hydraulique remplaça la force humaine.
Ici, cette énergie est produite par un prélèvement d’eau*** de la Neste du Louron depuis la digue de rochers à proximité de la mairie. Un canal dirige le débit vers la scierie pour entraîner le mécanisme qui permettra à la lame de monter et descendre, imitant le geste du scieur de long.
Le chariot sur lequel est arrimée la grume à débiter, avance lors de chaque descente de la lame grâce à un système de bras de levier. Lorsque la coupe est terminée, le chariot doit être tiré manuellement pour reprendre une nouvelle position de départ.                             
*** : droit d’eau de 1886 autorisant de prélever de l’eau dans la Neste du Louron.
 moulin1  moulin2
moulin3

 

​ ❹ Chapelle saint Exupère (inscrite aux "Monuments Historiques")

 Saint Exupère, évêque de Toulouse au IVe siècle, serait né tout près de l’emplacement de la chapelle.​  
 saint exupere1 saint exupere2 
  saint exupere3  saint exupere4
 saint exupere5
 saint exupere6  saint exupere7
  saint exupere8
 l esperance  la charite
 SPES : l’Espérance  CARITAS : la Charité
 la religion  la foi
 RELIGIO : la Religion  FIDES : la Foi
 chapelle1  chapelle2
  chapelle3
 chapelle4  chapelle5
  chapelle6
 chapelle7  chapelle8
 chapelle9  chapelle10
  saint Exupère
  Fleuron de l'art religieux des Pyrénées, la Chapelle saint Exupère doit son nom à ce paysan d'Arreau qui devint le 6e évêque de Toulouse après avoir refoulé les Vandales des pays de Garonne, du Narbonnais et des Pyrénées espagnoles.
Chef militaire, religieux et politique, son caractère entier l'amena à se trouver en désaccord avec les Toulousains et à quitter sa charge en se retirant à Arreau, sa ville natale. Les Toulousains, à nouveau en grande difficulté, vinrent le chercher. Comme les émissaires insistaient, il planta le bâton qui lui servait d'aiguillon pour diriger ses boeufs et annonça qu'il partirait si celui-ci fleurissait... ce qui se serait produit !
Son oeuvre politique s'allie avec son oeuvre hospitalière. Il créa les hôpitaux de l'Hôtel-Dieu et de La Grave à Toulouse. Il mourut en 418 à Blagnac, où se trouve sa sépulture.
A Arreau, le sanctuaire primitif - enfoui par la Neste du Louron - est remplacé par une chapelle au porche roman (X - XIIe siècles). Le clocher octogonal et la nef (XVIe siècle) aux arcatures gothiques sont d'une structure exceptionnelle. L'ampleur de la chapelle vient de son rôle politique : elle servait de lieu de réunions aux représentants de la Vallée d'Aure.
Les archives de l'Etat des Quatre Vallées étaient conservées dans les salles du clocher.

 

❺ Château de Ségure

      Érigé au sud du quartier Saint-Exupère, le château est dominé par une tour carrée du XVIe siècle, construite sur le roc, et correspondant probablement au donjon primitif du XVIIIe siècle. En front de Neste, le bâtiment à croisillons de bois et armoiries martelées comprenait une salle d'arme au rez-de-chaussée et une salle de police au premier étage (famille de Ségure XIIe siècle - 1790).     
A la veille de la Révolution de 1789, Louis-Hector dernier descendant de la famille de Ségure entra chez les Mousquetaires du Roi et se battit en Bohème, en Italie et au Portugal. Le duc de Choiseul, représentant du Roi, le chargea de négocier avec les Espagnols l'achat des forêts voisines de Gistain, dont les arbres pouvaient être utilisés pour la marine Royale. Élu député des Quatre Vallées aux États Généraux de 1789, il ne put exercer son mandat, car accusé lors d'un voyage en Espagne, il fut fusillé le 27 décembre 1790 à l'Alhambra de Grenade pour ses idées contestataires.
segur1 segur2
segur3 segur4
   
Le château de Ségure a été bâti le long de la Neste du Louron, sur un endroit statégique à la jonction des vallées d’Aure et du Louron.
 
L’architecture du château, du Moyen-Age au XXe siècle
Le château de Ségure se compose aujourd’hui de trois corps de bâtiment datant de différentes époques.
Le plus ancien est la tour de plan rectangulaire. Datée du XVIe siècle, elle correspondrait sans doute à l’ancien donjon du château-fort d’Arreau (les mâchicoulis qui surmontent cette tour ont été ajoutés dans les années 1930). Le château conserve à l’intérieur de la tour quadrangulaire des peintures murales représentant des personnages vêtus à la mode des années 1580-1620.
 
Le second corps de bâtiment, également du XVIe siècle, est bâti sur deux étages à colombages et en encorbellement. Il est doté d’une tourelle d’escalier circulaire portant la date de 1589, et est l’ancienne prison de la ville.
 
Eléments d’histoire
 
Ancienne propriété des comtes de Labarthe, seigneurs suzerains de la vallée d’Aure au XIVe siècle, un château est mentionné comme place forte au XVe siècle (avec les châteaux de Sarrancolin, Cadéac et Tramezaïgues). Il aurait été abandonné vers 1530 suite à une épidémie de peste avant d’être reconstruit au XVIe siècle.
A la fin du XVIe siècle, le domaine appartient à Jehan Fornier, lieutenant de la judicature d’Aure, dont le siège était au château des Nestes. Ses descendants, les comtes de Ségure, habitèrent jusqu’à 1757 le château de Ségure. Ils occupèrent des fonctions politiques et judiciaires importantes au sein de la ville, notamment pour la surveillance de la ville. Leurs armoiries, au-dessus de la porte du bâtiment à colombages furent mutilées à la Révolution. Louis-Hector Galiay de Ségure, dernier descendant de la famille, résigna ses droits de succession pour entamer une carrière militaire comme mousquetaire du roi. Au début du XIXe siècle, le château est la propriété d’un notaire d’Arreau. Il fut légué par ses derniers propriétaires au département en 1983.

 

❻ Maison Ferraud

ferraud1     ferraud2
Jean FERRAUD est issu d'une vielle famille auroise qui a compté des artisans, des meuniers, des commerçants et des juristes. Il naquit à Arreau en 1764 et fit ses études d'avocat.
Sensible à la misère des temps, il s'engagea en politique. Elu député à la Convention en 1792, il exhorta l'assemblée pour voter la mort de Louis XVI. Il fut ensuite représentant en mission auprès de l'Armée des Pyrénées, puis des Armées du Nord.
Il prononça l'arrestation de Robespierre. A Paris lors de la manifestation populaire du 1er Prairial An II (20 mai 1795), il fut décapité et sa tête fut alors promenée dans Paris au sommet d'une pique comme symbole des libertés retrouvées après le régime de Terreur.

 

❼ Eglise Notre-Dame (inscrite aux "Monuments Historiques")

nd1        nd2
nd3
nd4
saint Joseph et saint Exupère
nd5
nd6 nd7
nd8
L'église paroissiale au chevet roman possède un clocher en forme de tour carrée aux fonctions défensives (salle d'armes). Elle fut dédiée à sainte Catherine jusqu'au XVIIIe siècle. A cette époque, la construction d'un retable à l'éloge de l'Assomption de la Vierge (atelier Ferrère) la consacre à Notre Dame.
L'église fut l'objet de travaux de décoration intérieure sous la direction de Pierre Minvielle, sculpteur et doreur de Bagnères-de-Bigorre. De nombreux remaniements ont été apportés au cours du temps.
En 1844 fut ouvert le portail monumental dans le clocher, sur un plan du géomètre Verdier d'Arreau. L'église abrite une splendide piéta du XVIe siècle. Chaque année, les consuls et syndics de la Vallée d'Aure prêtaient serment devant un bras reliquaire de saint Exupère.

 

❽ Maison des Lys (inscrite aux "Monument Historique")

   lys1  
 lys2 lys3 
Après que la riche famille Passarieu eut donné à l'Église "la maison natale" de saint Exupère, elle acquit des lettres de noblesses et déplaça son activité de négoce du quartier Saint-Exupère vers la "Grand Rue" d'Arreau où Jean Passarieu fit édifier la Maison des Lys.
Cette magnifique maison a été construite à la fin du XVIe siècle. On remarque en façade le marbre gris finement sculpté, les colombages et les deux étages en encorbellement ornées de lys en bois.
Cette décoration serait un hommage au roi Louis XI (dit « le Prudent »), après l'allégeance des Quatre Vallées à la Couronne de France (1475).


 ❾ Mairie-halle

L'ensemble mairie-halle a été construit en 1932 sur l'ancienne halle en bois datant du XVIe siècle. Le rez-de-chaussée est occupé par la halle, destinée à abriter le marché le jeudi, l'étage par les services administratifs de la mairie.
Les murs extérieurs sont décorés par de faux pans de bois reprenant le style de nombreuses maisons auroises. Un clocheton avec un petit toit surmonte l'édifice et abrite une horloge à trois faces.
mairie   
maison

pont

fleche haut

Back to top